Orthographe

 

Le français et le picard étant deux langues parallèlement issues du latin, il nous a semblé bon d'écrire, dans la plupart des cas, le picard  en respectant le plus possible l'orthographe du français.
Certaines personnes prennent un malin plaisir à écrire le picard n'importe comment en ne réfléchissant même pas au sens des mots qu'ils emploient ; cette façon d'agir dénature encore plus notre parler local.
Ainsi pourquoi écrire :
- o z'avons pour "nous avons", alors qu'on doit écrire : os avons,
- ché z'éfants, pour "les enfants", alors qu'on doit écrire : ches éfants,
et d'autres que je passe ou compléterai......

Les traductions ci-après sont extraites d'un fascicule édité en 2004/2005 par l'association sous le titre : "Queuméint écrire in patoués sans passer pour in innochéint". Ca vaut ce que ça vaut, bien entendu, et chacun reste libre de son orthographe, mais ne dérapons pas dans l'absurde quand même !

LE : a) èch' ou ch' selon qu'il est employé en début ou à l'intérieur de la phrase et quand le nom n'est pas précis :
        - Ech' gosse i vo à l'école.
        - Ch'est ch' gosse qui vo à l'école.
        b) èl' ou l' selon qu'il est employé en début ou à l'intérieure de la phrase et quand le nom est précis :
        - El' garchon à Phrasie i brait.
        - Ch'est l' garchon à Phrasie qui brait.

LA : a) èl' ou l' selon qu'il est employé en début ou à l'intérieur de la phrase, que le nom soit ou non précis :
        - El' file, alle vo à l'école ; El' file à Phrasie alle brait.
        - Ch'est l' file qui brait ; Ch'est l' file à Phrasie.
        b) on emploie rarement la :
        - Ej' vos à la mairie ; Vo mette chelle lette à la posse.

LES : ches ou les, selon que le nom soit ou non précis :
        - Ches éfants, is ming'tent.
        - Ch'est les éfants à Louis.

UN : in ou eun, selon la prononciation des gens  :
       - In éfant n'est pont l'aute. Ch'est eun bon garchon.

UNE : in.ne, eune ou ène, selon la prononciation de chacun :
         - In.ne file n'est pont l'aute. Ch'est eune bon.ne file. Minge ène tartine.

DU : du ou d'éch', selon que le nom soit ou non précis :
       - I minge du pain.ye.

       - Ti, t'es bién du Nord (et non pas : "... d'èch' Nord" comme on l'entend souvent dire).

       - I deschéint d'èch' train.ye.

DES : des, d'z' ou d' ches :
        a) devant une consonne ou une voyelle : Ch'est des glaines rousses. Ch'est des éfants sages.
        b) devant une voyelle uniquement : Ch'est d'z' éfants sages.
        c) traduit en fait "de les" : Ch'est l' mason d' ches Evrard.

DE LA : d'èl' : Ch'est l'acourcheuwe d'èl' fan.me à Louis.

AU - AUX : au, aux, à, à les et à l'z' :
        a) I n'iro pont au Paradis.
        b) On vo juer à cartes.
        c) Ch'est à les éfants à Louis.
        d) Donne le à l'z' éfants.

JE : èj' ou j' :
        a) èj' ne s'emploie qu'en début de phrase devant une consonne : Ej' minge, èj' lis, èj' sus malade.
        b) j' s'emploie dans tous les autres cas : J' minge, j'écris, alle verse et pis j' bouais.

 (article non terminé ; à suivre, donc....) 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×